Centre Médical des Nations Bruxelles Belgique Clinique Privée Hopital Home, retour à la page d'accueil

Centre d'Ophtalmologie des Nations

Centre d'Ophtalmologie des Nations Bruxelles Belgique
  1. Tel : + 32 (0)2/660.56.88
  2. Email :
  1. Dr.Vandorselaer Prof.Willermain
  2. Dr Cabay Dr Catherine
  3. Dr De Jong Mme Teixeira


  4. Le Centre d'Ophtalmologie
  5. Les Maladies des Yeux
  6. La Chirurgie des yeux
  7. Les examens oculaires
  8. Les Lasers en ophtalmologie
  9. L'Orthoptie
  10. Liens Utiles en Ophtalmologie

La PRK ou PhotoKératectomie Réfractive.

Définition :

La PRK est une procédure chirurgicale rapide et non douloureuse qui permet de corriger la myopie, l'hypermétropie et l'astigmatisme en modifiant la corbure de la cornée à l'aide d'un laser à excimères.

La technique :

Une fine couche de tissu à la surface de l'oeil (l'épithélium) est retirée mécaniquement. Le traitement laser est ensuite appliqué à la surface de la cornée afin de modifier sa courbure et sa puissance. Le changement de courbure de la cornée permet de corriger le défaut oculaire. La couche de tissu qui a été retirée mécaniquement repoussera spntanément durant les 3 - 4 jours qui suivent l'intervention.

La prk ou photokératectomie réfractive. Chirurgie (des yeux) de la myopie de l'hypermétropie et de l'astigmatisme au laser excimer.

Indications Opératoires :

La PRK permet de traiter la plupart des défauts oculaires :

Expérience :

Le PRK est pratiqué mondialement depuis 1984.

Résultats :

La PRK donne d'excellents résultats. Il faut cependant savoir que les chances d'être parfaitement corrigé et de ne plus jamais avoir besoin de lunettes diminuent en fonction de l'importance du défaut à corriger.

En suivant le lien suivant, vous trouverez les résultats d'une des études les plus sévères réalisées aux Etats Unis par la FDA (Food and Drug Administration) : http://www.fda.gov/cdrh/pdf/P970053b.pdf

Vous trouverez un complément d'information en anglais sur le LASIK, le LASEK et la PRK (indications, limites, différences, complications, comparaison entre les techniques) à l'adresse suivante : http://www.asklasikdocs.com/.

Récupération postopératoire :

La récupération postopératoire dure 3 à 4 jours, le temps nécessaire pour que la cornée remplace la couche superficielle (épithélium) qui a été retirée lors de l'intervention. L'oeil sera un peu rouge, larmoyant et plus ou moins douloureux. La vision sera floue. Les deux yeux peuvent être traités en même temps pour réduire au maximum votre temps d'incapacité.

Taux de satisfaction :

Plus de 95% des patients sont satisfaits des résultats de l'opération.

Complications :

La PRK est une technique sure et efficace avec un taux faible de complications. Statistiquement, les études évaluent le risque de complications à 1% chez un chirurgien expérimenté.

L'avantage de la PRK sur le LASIK est l'absence de découpe dans la cornée qui peut être à l'origine de complications. Son inconvénient majeur est le délai plus long de récupération. Enfin, le LASIK donne des résultats plus stables qe la PRK lorsque le défaut à corriger est > à 6 Dioptries. En cas de défaut important, la PRK peut créer une réaction inflammatoire de la cornée avec une perte d'une partie de la correction et parfois une cicatrice dans la cornée (le Haze).

Le but de ce paragraphe n’est pas de faire peur au candidat mais de lui apporter des renseignements complets. L'ophtalmologue a un devoir d'information et une obligation de moyens (mettre tous les moyens en oeuvre pour obtenir les meilleurs résultats). Il n'a pas d'obligation de résultat. Le résultat recherché ne peut jamais être garanti car il dépend des phénomènes de cicatrisation avec des variations individuelles. Une correction complémentaire par lunettes, lentilles de contact ou par réintervention est parfois nécessaire.

Les opérations de chirurgie réfractive n’échappent pas à la règle selon laquelle il n’y a pas de chirurgie sans risque. Même si celui-ci est très faible, des complications allant des plus anodines aux plus graves sont possibles. Ces complications restent exceptionnelles et des complications des plus anodines aux plus graves sont également possibles avec les lunettes (bris des verres avec plaies ou perforation oculaire) ou les lentilles de contact (intolérance, irritation permanente, infection cornéenne pouvant être très grave (statistiquement 0,1% de risque d’infection chaque année)).

Parmi les conséquences possibles de ces complications, on peut citer la perception de halos, une tendance à l’éblouissement, une secheresse oculaire, une réduction de l’acuité visuelle même avec correction, une gêne à la vision nocturne, une vision dédoublée , une déformation des images, un abaissement de la paupière supérieure. Ces complications transitoires ou définitives peuvent parfois nécessiter un traitement médical ou chirurgical. Dans des cas exceptionnels, comme pour toute chirurgie oculaire, les complications peuvent prendre un caractère de gravité conduisant à la perte de la vision, voire à la perte de l’œil. Cette éventualité est tellement exceptionnelle que sa fréquence est impossible à évaluer.

  1. Centre Médical des Nations
  2. 127, avenue Franklin Roosevelt - 1050 Bruxelles - Belgique
  3. Tel/Fax: + 32 2 660 56 88
  4. Url: www.medinations.be - Email:
  5. © Copyright 2005 - Tous droits réservés
  6. Dernière mise à jour